Puits de science cinématographique, Yannick Lemarié tombe tout petit dans le 7e art. Adolescent puis étudiant, il court les salles de cinéma et collectionne compulsivement les VHS. Passionné de littérature, l’enseignant en lettres au lycée Lavoisier à Mayenne conjugue bientôt goût du cinéma et de l’écriture via la critique cinématographique. « Fasciné par la figure de Batman« , aux débuts des années 1980, il envoie un texte sur ce sujet à Michel Ciment, éminent rédac chef de la revue de cinéma Positif, dont le Mayennais deviendra un collaborateur régulier. L’exercice de la critique, Yannick Lemarié l’envisage comme un dialogue subjectif, entre lui et un film, pour questionner et mieux comprendre l’oeuvre, et in fine « en apprendre aussi un peu sur soi« .
Un exercice qui amènera le président d’Atmosphères 53 à publier en juin dernier un inattendu et bienvenu Dictionnaire des objets dans le cinéma. Traduction en 518 pages passionnantes d’une obsession que porte le cinéphile à la place prépondérante (et très peu observée jusqu’alors) qu’occupent au cinéma ces « acteurs muets » que sont les objets : du flingue des cowboys à la baignoire de Chaplin en passant par l’aiguille à tricoter de Buñuel… L’occasion aussi mettre en lumière le rôle et la parole souvent très éclairante de professionnels du cinéma méconnus, accessoiristes, décorateurs et autres ensembliers.
Retour aussi, au cours de cette discussion riche, sur le rôle et les missions de l’association Atmosphères 53, notamment en matière d’éducation artistique. Un sujet auquel ce professeur de lettres accorde évidemment une attention particulière…

 

Playliste :
1- Yves Tole Family – Let it go
2- Rokia Traoré – Strange fruit
3- Shigeru Umebayashi – Yumeji’s Theme
4- Buddy Guy – Damn right, i’ve got the blues
5- Richard Galliano – Christopher’s bossa

Partager sur les réseaux sociaux